IMG_7919.JPG

Hello.

Lasagnes & naïveté: on ne peut pas tous avoir le même avis.

Lasagnes & naïveté: on ne peut pas tous avoir le même avis.

Bonjour tout le monde!

Dans le post d’aujourd’hui je voulais partager une question tracassante que j’ai eue dernièrement.

Peut-on avoir une amitié, ou une relation amicale honnête et bienveillante, avec quelqu’un qui fondamentalement ne partage pas la même vision du monde que l’on a?

En grandissant, mes parents m’ont inculqué leur modele de justice, patience et bonté. Ils m’ont appris le respect, à dire bonjour et merci, ils m’ont aussi appris à m’intéresser aux choses, ont éveillé en moi la curiosité, et jamais je n’ai entendu mes parents juger qui (ou quoi) que ce soit.

Bien qu’ayant grandi dans une maison italienne athée des années 90, ma mère m’ avait inscrite au cours de catholicisme et j’ allais à l’église le dimanche, pour ne pas être à l’écart de tous mes camarades. Selon elle il fallait que je me fasse ma propre idée des choses et que je sois informée.

Ma mère a beaucoup de défauts; elle fume comme un pompier, boit du café sucré le matin, plusieurs verres de vin tous les soirs et n’a jamais fait de sport (du haut de ses 66 ans, elle garde une peau magnifique et une silhouette enviable). Elle oublie un peu tout ce qui l’intéresse moyennement, et ne s’intéresse pas vraiment à grand chose enfaite. Ce qui peut être énervant quand on essaye de débattre, certes, ou quand elle me raconte l’intrigue du dernier livre qu’elle a lu sans pouvoir se rappeler ni du titre, ni de l’auteur.

Ma mère s’en fout de ce que les gens pourraient penser. Elle s’en contrefiche de leur orientation politique, ou de leur religion. Elle préfère inviter tout le monde pour diner (il n’y a que très peu de plats qu’elle sait faire, mais qu’est ce qu’elle se débrouille bien pour aménager un banquet!).

Les diners chez ma mère sont en general très vifs et j’ai grandi en entendant des gens débattre ou se mordre la langue. Mais peu importe, car les gens que ma mere invite chez elle ont tous un point commun; ce sont des personnes fondamentalement “bien”.

C’est peut être là que ça s’est fait. J’ai grandi entourée de gens bien qui n’avaient pas forcément tous le même avis. Et je revois ma mère les écouter, faire un commentaire (“on en apprend tous les jours!”), et retourner à sa cigarette sans débattre. Pour elle, il s’agissait de s’enrichir des avis différents qui coexistent dans ce monde pendant qu’on mangeait tous à la même table.

Je ressemble plus à ma mère que je ne le pensais. Naïveté et lasagnes y comprises.

Sauf que, le week-end dernier, alors que j’avais préparé un festin italien pour les 5 invités qui nous ont rejoint pour dîner, Kyle et moi avons découvert qu’il s’agissait de républicains conservateurs invétérés. Le genre qui non seulement a voté pour Trump en 2016, mais qui n’hésiterait pas à le re-faire, sous la lumière du scandale de l’audience du juge Brett Kavanaugh (candidat républicain très conservateur, appuyé par Donald Trump, au poste de juge à la court supreme des USA, rappelons-le c’est une nomination à vie, qui a été accusé à 4 reprises de “sexual misconduct” pendant ses années de lycée et fac).

Pour de raisons qui ne devraient pas avoir lieu d’être, je tiens à préciser que mes invités étaient issus de minorités ethniques (ils n’étaient pas blancs, quoi).

De ma perspective éméchée, le diner s’est merveilleusement passé. Inconsciente et naïve, j’ai tenu des propos libéraux haut et fort, en désaccord de mes invités, tout en leur proposant des biscottes italiens faits maison et du limoncello parfumé. Jai traité Kavanaugh de “entitled shit-head” et “aggressive asshole”, mais j’ai eu l’attention de ne pas mentionner Trump (je n’avais quand meme pas envie que les gens partent avant de toucher au dessert).

Je ne veux pas donner une tournure trop politique à ce blog mais je voulais partager mon questionnement avec vous.

Peut-on garder un rapport amical sincère avec des personnes qui croient dur comme fer des choses comme: le droit d’avorter devrait être retiré aux femmes & Les accusations de harcèlement sexuel contre le juge ne devraient pas influencer sa candidature et inevitable nomination ? Peut-on vraiment qualifier d’amis des gens qui nient des réalités telles que l’horreur engendrée par les mesures anti-immigrations prises par l’administration de D. Trump ?

Je ne pense pas que mes invités reviendront dîner chez nous, mais je pense continuer à les inviter. Car c’est ce que ma mère ferait.

Laissez moi un commentaire, et passez une belle journée (ou soirée) où que vous soyez.

BYYYYYYYEEEEEEE